Stevia: Tom´s Nellie Dellies vs. Forbrugerens kendskab og opfattelse

Johann Christian Thomsen

Student thesis: Master thesis

Abstract

Nellie Dellies au stevia: la demande des consommateurs et les obstacles Lors de l'homologation dans l'union européenne des édulcorants issus du stevia, plante au grand pouvoir sucrant, le géant de la confiserie danoise, Toms, profita de l'opportunité de pouvoir mettre une de leur gamme de produits à jour, Nellie Dellies (ND), afin de les rendre à la fois pauvre en calories et sucrés aux édulcorants naturels, grâce à l'ingénieux mélange de fibres alimentaires et de stévia. La grande demande des qualités de faible valeur énergétique et de produits entièrements naturels devrait en faire une denrée attrayante pour un marché en expansion, soutenu entre autre par l'intérêt sociétal croissant pour la santé. Le produit doit faire face d'une part au complications éventuelles dûes à la présence des fibres, d'autre part à la diversité abondante de produits concurrents, aux exigences personnelles et aux divers paramètres qui influent au moment de la décision. Mais avant tout, le stevia, ingrédientclé constituant la nouveauté des ND, est jusqu'à présent peu connu, vu sa courte existence sur le marché, et engendre des problèmes causés par des lois européennes qui limitent la communication de ses propriétés sur l'emballage, ce qui complique la compréhension intégrale et équitable des consommateurs. La problématique principale est ainsi à quel degré il est possible pour Toms de satisfaire aux attentes et aux perceptions du consommateur en ce qui concerne le stevia et la confiserie, en garantissant une compréhension adéquate et le succès de marché des ND. Pour ce faire, une recherche a été entreprise, constituée d'un questionnaire – avec une moyenne de 140 sondés – et d'une série de 16 interviews, tous deux ayant une représentativité satisfaisante de la population, relatif aux fins de l'analyse. Les résultats montrent qu'un maximum de 30% de la population danoise connait le stevia, que celui-ci n'est ni considéré comme particulièrement sain, de bon goût ou naturel, mais que les propriétés préférés d'un édulcorant sont justement ceux trouvés dans la plante en question. La majorité de la population cherche à réduire sa consommation de sucre ainsi que d'éviter les produits « light », ce qui constitue un dilemme. Une confiserie au propriétés du stevia verrait pour cela son intérêt augmenter grandement. Pourtant, en décodant les informations de l'emballage, les interviewés ne sont pas attirés par l'information claire – mais aussi très brève – concernant le stevia, mais restent plutôt dans le doute ou en ont même une fausse impression, ce qui n'apporte rien à l'incitation d'acheter le produit. Après une information courte et précise sur la plante, les sondés se montrent bien plus favorables: jusqu'à 50% indiquent ainsi vouloir l'acheter. L'information n'est donc pas adéquate par rapport aux besoins et intérêts des consommateurs. À l'introduction sur le marché, une information insuffisante, causé par les lois restrictives à propos du stevia, pourront donc entraîner une vente des ND à la fois moins importante que souhaitée, mais aussi moins équitable, le consommateur n'étant pas en mesure de prendre une décision éclairée. La rédaction d'une information courte, par exemple au dos de l'emballage, aurais sans doute un effet positif. Une révision continue de la possibilité et des circonstances de ce procédé est ainsi conseillable.

EducationsMA in International Business Communication (Intercultural Marketing), (Graduate Programme) Final Thesis
LanguageDanish
Publication date2012
Number of pages85