Sprog, national identitet og globalisering: En komparativ analyse af Frankrig og Grønland

Birita Johansen

Student thesis: Master thesis

Abstract

La mondialisation se trouve partout. Aussi bien au Groenland qu’en France. Elle affecte notre mode de vie et nous sommes obligés de nous en occuper. La mondialisation permet tous les pays d’être visibles sur la scène internationale quel que soit le contexte historique. Le travail présent traite la cohésion entre la langue et l’identité nationale au temps de la mondialisation où la langue anglaise a eu une position prédominante. L’objectif de l’analyse est de traquer, dans leurs langues et dans leur relation avec leurs langues, la connaissance de soi des Français et des Groenlandais et puis sous cet aspect de discuter comment ces deux pays sont positionnés face à la mondialisation culturelle. Par rapport à la langue groenlandaise, la langue française est privilégiée d’une longue histoire prestigieuse et continue et les Français ont recueilli les fruits. Aujourd’hui partiellement grâce à une pratique politique de langue très consciente, le français possède une position forte tant à l’intérieur de l’hexagone qu’à l’extérieur. Les Groenlandais ont également une langue qu’ils possèdent depuis des siècles et qui conserve la conception du monde groenlandaise mais ils ne partagent pas l’histoire glorieuse des Français. Par contre, ils ont été colonisés et mis sous la direction danoise. Dès lors, ils ont vécu de nombreux changements de politique y compris la politique de langue. La connaissance de soi des Groenlandais est alors influée par la présence danoise au Groenland. Au fil de l’analyse, il devient de plus en plus clair que grâce à son rôle de porteur des idées de l’époque des lumières et des valeurs de la Révolution, la langue française est devenue un élément très important de l’identité nationale française. C’est comme si on prête ces idées et valeurs à la langue elle-même. Au Groenland, la langue est surtout vue comme porteur d’un patrimoine culturel très ancien et, à cause de sa singularité, aussi très précieux. Cherchant à préserver cette culture au temps de la mondialisation, les Groenlandais se sont engagés dans une collaboration inuite qui leur donne la possibilité d’avoir sa propre voix sur la scène mondiale. Défenseur de la diversité linguistique et culturelle, la France s’est également engagée dans une collaboration internationale, la Francophonie. Le chapitre traitant le projet francophone relève que le status international de la langue française constitue un élément trés important de l’identité française et qu’elle, dans ce temps de la mondialisation, souffre de l’affaiblissement de la langue française sur la scène mondiale causé par la popularité de la langue anglaise. À la question comment les deux pays sont positionnés face à la mondialisation culturelle, ce travail conclut que le défi de la France est de s’adapter à la situation actuelle où son ‘poids’ sur la scène mondiale n’est pas si importante que d’ailleurs. Dans le cas du Groenland, la situation ne donne pas l’occasion d’une inquiétude particulaire, considérant que, ces dernières années, le pays est devenu de plus en plus conscient de ses racines ainsi que c’est une société habituée à des influences étrangères. Finalement, l’identité nationale de ces deux pays se caractérise par la capacité de se renouveler quand les circonstances le demandent.

EducationsMA in International Business Communication (Intercultural Marketing), (Graduate Programme) Final Thesis
LanguageDanish
Publication date2009
Number of pages89