En symbolsk interaktionistisk analyse af identitet som en hyper-­‐social proces: Identitetsdannelse på Spotify

Mai Bruun Poulsen

Student thesis: Master thesis

Abstract

La création de l’identité dans des relations hyper-­‐sociales : interactions symboliques sur Spotify L’évolution technologique qui a conduit à la création de médias sociaux, appelé "Web 2.0", a facilité les interactions entre utilisateurs. Cette culture numérique entraînée par le Web 2.0 est un point crucial pour notre époque. Cette notion d’une culture numérique s’applique pour les internautes appelées «natifs numériques» et «immigrants numériques». Ce sont des jeunes qui n'ont soit jamais connu un monde sans Internet soit qui, plus tard dans leur vie, ont appris à naviguer sur le Web de la même manière que les natifs. Cette numérisation imprègne notre vie quotidienne et la plupart des nos activités s’orientent de plus en plus vers la sphère sociale, y compris l’écoute de la musique. Le partage de la musique et les interactions qui se créent autour de l’écoute sont au centre du service de streaming Spotify, qui fait l’objet de ce mémoire. Le partage se fait avant tout automatiquement via l’intégration avec Facebook, ce qui fait que le partage est en temps réel et visible dans les fils d'actualités des autres internautes. L’impact des réseaux sociaux sur notre vie a amené un nombre de théoriciens à repenser la façon dont se forme l’identité. Cependant, j’insiste avec ce mémoire sur la nécessité de reconnaître que ces processus n'ont pas changé avec les médias sociaux. Je soutiens que l'interactionnisme symbolique reste un cadre théorique essentiel pour comprendre la formation de l'identité dans les médias sociaux au même titre que dans le hors ligne. Selon l’interactionnisme symbolique, l'identité des individus et des organisations est construite par des processus sociaux, notamment à travers une dialectique permanente entre les forces internes et externes, c’est-à-dire entre les convictions et valeurs qui apparaissent dans les expressions de l’identité et l’intériorisation des attitudes du monde externe envers les individus. Avec les médias sociaux, ce processus est intensifié de sorte que l'identité se construit non seulement dans un processus social, mais dans un processus hyper-social. L’intensification est le résultat d’une considérable augmentation des interactions avec le monde extérieur par l’intermédiaire des médias sociaux. Ainsi, nous nous retrouvons dans davantage de situations où l'on doit prendre en compte les attitudes du monde extérieur et accorder notre comportement en fonction. En prenant cette approche d’interactionniste symbolique, je conteste la perception postmoderne de la fragmentation de l’individu. Je soutiens que l’idée de la fragmentation appartient à l’époque de la naissance des réseaux sociaux. Elle n’est donc plus pertinente dans le monde d’aujourd’hui où la distinction entre les univers online et offline est en train de s’effacer, et où au contraire ces deux univers sont en train de fusionner. Dans ce milieu hyper-social et hyper-connecté, la façon dont nous exprimons notre identité a changé radicalement. L’identité se manifeste dans l’utilisation des symboles, le comportement et la communication. Sur Spotify la façon dont les utilisateurs emploient les symboles consiste à soigneusement sélectionner quelle musique ils partagent pour projeter une image désirable. Néanmoins il s’avère difficile de contrôler ces expressions de l’identité, et pour cela ils ont recours à la modération. Je discute ensuite l'interaction symbolique entre les entreprises et les utilisateurs sur les médias sociaux et l’impact de ces interactions sur l'identité des deux interlocuteurs. La communication sur les médias sociaux est disponible publiquement pour toute personne intéressée. Quand les entreprises et les utilisateurs interagissent publiquement sur ces réseaux, les images des deux parties s’influencent mutuellement et deviennent une ressource symbolique dans la construction de l'image de l’autre. Compte tenu de l’aspect public, l’interaction est également ouverte pour d’autres internautes, qui ainsi ont la possibilité de participer et de projeter leur image dans l'interaction, ce qui entraine une fusion des images de tous les participants. Il est crucial pour les marques de comprendre ces dynamiques. Il est par conséquent utile, pour les entreprises qui souhaiteraient associer leur marque avec de la musique, de considérer Spotify comme une plate-forme incontournable pour leur branding. Il est alors important les entreprises d’arriver à fournir aux utilisateurs des outils pour créer leur propre image sans que l'image de la marque ne devienne trop dominante.

EducationsMA in International Business Communication (Intercultural Marketing), (Graduate Programme) Final Thesis
LanguageDanish
Publication date2013
Number of pages122