Fastholdelse af udenlandske videnarbejdere i Danmark

Cecilie Bech Lindgren

Student thesis: Master thesis

Abstract

Le Danemark, comme le reste du monde occidental, fait face une crise démographique augmentant l’attention sur l’innovation et la croissance économique. Notamment, le Danemark est dépendant d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée qui ne s’y trouve pas forcément. En conséquence, les entreprises sont obligées de la trouver à l’étranger, en concurrence vive avec le reste du monde. L’attraction des travailleurs étrangers hautement qualifiés a été réalisée avec succès au Danemark. Cependant, le maintien s’est révélé un réel défi : beaucoup quittent le Danemark, aboutissant à une perte de ressources pour les entreprises, ainsi qu’à une perte pour la société en termes de possibilités de croissance économique. A cet effet, cette thèse cherche à comprendre comment mieux maintenir ce groupe de travailleurs au Danemark. La recherche sur la gestion des ressources humaines internationales a déterminé plusieurs facteurs influençant le maintien des employés expatriés à l’étranger. Ces résultats, combinés avec la théorie des différences de cultures, sont utilisés pour analyser le maintien au Danemark de travailleurs étrangers hautement qualifiées, donc lié à une stratégie de recrutement dirigée par la demande. L’analyse montre qu’il y a beaucoup d’acteurs différents au Danemark activement mobilisés dans ce domaine. Cependant, on retrouve peu d’initiatives venant uniquement de la part des entreprises. C’est étonnant car la stratégie de recrutement dirigée par la demande met plutôt l’accent sur la responsabilité des entreprises. Toutefois cela peut être expliqué par l’aspect stratégique du maintien de ces travailleurs, ainsi que par la méthode employée au cours de l’étude. Il existe également de nombreuses collaborations à divers niveaux de la société ce qui correspond bien au fait que le maintien des travailleurs étrangers ne se limite pas à ce qui est lié au travail du travailleur étranger hautement qualifiée, mais que cela dépend aussi de faits en dehors de la vie du travail, liés à plusieurs niveaux de la société. On constate, de plus, une diffusion géographique déséquilibrée au Danemark, avec peu d’activités au dehors des régions avec de grandes villes. Ce qui est normale, mais qui doit être mis en question, si l’on veut renforcer le potentiel de PME. Les types d’activités ne se limitent pas à la vie du travailleur sur le lieu de travail, mais portent aussi sur leur conjoint(e)s, leurs enfants, le contact avec les autorités et leur vie sociale en dehors du travail, en accord avec le point de vue orienté sur l’ensemble des facteurs prescrit par la théorie. Plusieurs initiatives concernent l’apprentissage de la langue danoise et la rencontre culturelle, suivant l’argument selon lequel les différences culturelles et linguistiques jouent un rôle important lorsque les travailleurs traversent des frontières. L’analyse montre en particulier des exemples sur le partage des expériences entre les acteurs, pouvant améliorer d’abord les conditions des travailleurs étrangers et ensuite faire que l’environnement local voit ces travailleurs d’une manière moins négative. L’attitude de la société perçue par les travailleurs étrangers, ainsi que les facteurs en dehors de la vie du travail sont des points importants pour les maintenir dans le pays. Il existe néanmoins un manque d’inclusion de l’environnement locale dans les initiatives pour le maintien des travailleurs étrangers. Pour améliorer le maintien de travailleurs étrangers, il faudrait continuer d’avoir une vision orientée vers l’ensemble des facteurs qui influence la vie de travailleurs étrangers – en incluant la famille du travailleur et la vie en dehors du travail, pas seulement à l’arrivée mais sur le long terme – en commençant par la reconnaissance qu’ils contribuent positivement à la société danoise et par l’acceptation du fait qu’ils sont différents de leurs collègues locaux.

EducationsMA in International Business Communication (Intercultural Marketing), (Graduate Programme) Final Thesis
LanguageDanish
Publication date2013
Number of pages109