La crise économique a-t-elle accentué la segmentation du marché du travail et de la protection sociale?: Une analyse des pays de l’UE (2008-2010)

    Publikation: Bidrag til tidsskriftTidsskriftartikelForskningpeer review

    Resumé

    Cet article cherche à déterminer si les évolutions du marché du travail et des régimes de protection sociale pendant la crise économique ont perpétué la tendance à la segmentation du marché du travail ou si, au contraire, la crise a atténué certains des clivages apparus au cours des dernières décennies. Dans le cas des travailleurs atypiques, il semble, à première vue, que les changements observés durant la crise dans les pays d’Europe ne vont pas tous dans la même direction. En effet, si, bien souvent, ces travailleurs ont été davantage touchés par le chômage, des efforts importants ont été déployés pour améliorer leur accès aux prestations de chômage, car en général, ce sont eux qui y sont les moins éligibles. Grâce à ces efforts, mais aussi parce que les caractéristiques des personnes sans emploi ne sont plus les mêmes, la couverture chômage s’est améliorée dans de nombreux pays. Dans d’autres, ce sont des tendances opposées qui sont apparues. Les femmes, mais surtout les jeunes, demeurent toutefois moins bien lotis. En moyenne, au sein de l’Europe des 27, la protection des jeunes a reculé pendant la première partie de la crise.
    Bidragets oversatte titelHas the economic crisis contributed to more segmentation in labour market and welfare outcomes? : An analysis of EU countries (2008-2010)
    Cet article cherche à déterminer si les évolutions du marché du travail et des régimes de protection sociale pendant la crise économique ont perpétué la tendance à la segmentation du marché du travail ou si, au contraire, la crise a atténué certains des clivages apparus au cours des dernières décennies. Dans le cas des travailleurs atypiques, il semble, à première vue, que les changements observés durant la crise dans les pays d’Europe ne vont pas tous dans la même direction. En effet, si, bien souvent, ces travailleurs ont été davantage touchés par le chômage, des efforts importants ont été déployés pour améliorer leur accès aux prestations de chômage, car en général, ce sont eux qui y sont les moins éligibles. Grâce à ces efforts, mais aussi parce que les caractéristiques des personnes sans emploi ne sont plus les mêmes, la couverture chômage s’est améliorée dans de nombreux pays. Dans d’autres, ce sont des tendances opposées qui sont apparues. Les femmes, mais surtout les jeunes, demeurent toutefois moins bien lotis. En moyenne, au sein de l’Europe des 27, la protection des jeunes a reculé pendant la première partie de la crise.
    SprogFransk
    TidsskriftRevue Francaise des Affaires Sociales
    Udgave nummer4
    Sider10-33
    ISSN0035-2985
    StatusUdgivet - 2013

    Bibliografisk note

    CBS Bibliotek har ikke adgang til materialet

    Citer dette

    @article{158144531c694fa394d40d8aaea62f83,
    title = "La crise {\'e}conomique a-t-elle accentu{\'e} la segmentation du march{\'e} du travail et de la protection sociale?: Une analyse des pays de l’UE (2008-2010)",
    abstract = "Cet article cherche {\`a} d{\'e}terminer si les {\'e}volutions du march{\'e} du travail et des r{\'e}gimes de protection sociale pendant la crise {\'e}conomique ont perp{\'e}tu{\'e} la tendance {\`a} la segmentation du march{\'e} du travail ou si, au contraire, la crise a att{\'e}nu{\'e} certains des clivages apparus au cours des derni{\`e}res d{\'e}cennies. Dans le cas des travailleurs atypiques, il semble, {\`a} premi{\`e}re vue, que les changements observ{\'e}s durant la crise dans les pays d’Europe ne vont pas tous dans la m{\^e}me direction. En effet, si, bien souvent, ces travailleurs ont {\'e}t{\'e} davantage touch{\'e}s par le ch{\^o}mage, des efforts importants ont {\'e}t{\'e} d{\'e}ploy{\'e}s pour am{\'e}liorer leur acc{\`e}s aux prestations de ch{\^o}mage, car en g{\'e}n{\'e}ral, ce sont eux qui y sont les moins {\'e}ligibles. Gr{\^a}ce {\`a} ces efforts, mais aussi parce que les caract{\'e}ristiques des personnes sans emploi ne sont plus les m{\^e}mes, la couverture ch{\^o}mage s’est am{\'e}lior{\'e}e dans de nombreux pays. Dans d’autres, ce sont des tendances oppos{\'e}es qui sont apparues. Les femmes, mais surtout les jeunes, demeurent toutefois moins bien lotis. En moyenne, au sein de l’Europe des 27, la protection des jeunes a recul{\'e} pendant la premi{\`e}re partie de la crise.",
    author = "Janine Leschke",
    note = "CBS Bibliotek har ikke adgang til materialet",
    year = "2013",
    language = "Fransk",
    pages = "10--33",
    journal = "Revue Francaise des Affaires Sociales",
    issn = "0035-2985",
    publisher = "Documentation Francaise",
    number = "4",

    }

    TY - JOUR

    T1 - La crise économique a-t-elle accentué la segmentation du marché du travail et de la protection sociale?

    T2 - Revue Francaise des Affaires Sociales

    AU - Leschke,Janine

    N1 - CBS Bibliotek har ikke adgang til materialet

    PY - 2013

    Y1 - 2013

    N2 - Cet article cherche à déterminer si les évolutions du marché du travail et des régimes de protection sociale pendant la crise économique ont perpétué la tendance à la segmentation du marché du travail ou si, au contraire, la crise a atténué certains des clivages apparus au cours des dernières décennies. Dans le cas des travailleurs atypiques, il semble, à première vue, que les changements observés durant la crise dans les pays d’Europe ne vont pas tous dans la même direction. En effet, si, bien souvent, ces travailleurs ont été davantage touchés par le chômage, des efforts importants ont été déployés pour améliorer leur accès aux prestations de chômage, car en général, ce sont eux qui y sont les moins éligibles. Grâce à ces efforts, mais aussi parce que les caractéristiques des personnes sans emploi ne sont plus les mêmes, la couverture chômage s’est améliorée dans de nombreux pays. Dans d’autres, ce sont des tendances opposées qui sont apparues. Les femmes, mais surtout les jeunes, demeurent toutefois moins bien lotis. En moyenne, au sein de l’Europe des 27, la protection des jeunes a reculé pendant la première partie de la crise.

    AB - Cet article cherche à déterminer si les évolutions du marché du travail et des régimes de protection sociale pendant la crise économique ont perpétué la tendance à la segmentation du marché du travail ou si, au contraire, la crise a atténué certains des clivages apparus au cours des dernières décennies. Dans le cas des travailleurs atypiques, il semble, à première vue, que les changements observés durant la crise dans les pays d’Europe ne vont pas tous dans la même direction. En effet, si, bien souvent, ces travailleurs ont été davantage touchés par le chômage, des efforts importants ont été déployés pour améliorer leur accès aux prestations de chômage, car en général, ce sont eux qui y sont les moins éligibles. Grâce à ces efforts, mais aussi parce que les caractéristiques des personnes sans emploi ne sont plus les mêmes, la couverture chômage s’est améliorée dans de nombreux pays. Dans d’autres, ce sont des tendances opposées qui sont apparues. Les femmes, mais surtout les jeunes, demeurent toutefois moins bien lotis. En moyenne, au sein de l’Europe des 27, la protection des jeunes a reculé pendant la première partie de la crise.

    M3 - Tidsskriftartikel

    SP - 10

    EP - 33

    JO - Revue Francaise des Affaires Sociales

    JF - Revue Francaise des Affaires Sociales

    SN - 0035-2985

    IS - 4

    ER -